MONTRER MENU >

Histoire, art et culture

L’église de Sant’Antonio Abate

Les traces de cette église, dédiée au patron des bouchers et des charcutiers, remontent à 1308. Elle a une façade en style gothique vénitien, datée 1470, et elle est dénommée « la Sixtine du Frioul » car elle abrite une série extraordinaire de peintures de la Renaissance, réalisée entre 1497 et 1522 par Pellegrino da San Daniele.

Visitez le site du musée de San Daniele http://www.museosandaniele.it/ita/territorio/04SA.html

Le Portonat

Conçu en 1579 par Andrea Palladio et terminé par Andrea Podaro, le Portonat (anciennement Porta Gemona) est l’un des symboles de la ville. La porte a été construite entre 1579 et 1582, suivant la volonté du Patriarche d’Aquilée, Giovanni Grimani, sur les ruines d’une grande tour détruite par le séisme de 1511.

Le Duomo di San Michele Arcangelo

Érigé au XIVe siècle, sur une construction antécédente, il a été restauré au XVIIIe siècle par le vénitien Domenico Rossi et puis agrandi. Il abrite de nombreuses et importantes œuvres parmi lesquelles les fonts baptismaux de Carlo da Carona (1510), le maître-autel de Francesco Fosconi (1735) et les tableaux de Pomponio Amalteo (1549) et de Pordenone (1534).

Le Palazzo del Monte di Pietà

Œuvre du vénitien Matteo Lucchesi, oncle de Piranesi et conceptuellement proche de Palladio et de Scamozzi, réalisée entre 1768 et 1775. Il s’agit d’une construction imposante qui présente au rez-de-chaussée des arcades à bossage, alors que les étages nobles se caractérisent par un jeu d’alternance entre tympans et lunettes sur les fenêtres et par la fenêtre géminée centrale avec des arcs en plein cintre.

Le Clocher

Le Duomo est doté d’un clocher du XVIe siècle (non complété) massif et carré, dessiné par un disciple de Raffaelo, Giovanni Ricamatore, connu sous le nom de Giovanni da Udine, « proto-architecte… pour toutes les œuvres et les ateliers » de la ville d’Udine. Le dessin de 1531 est conservé à la Bibliothèque Guarneriana.

La Villa Masetti de Concina

Longeant un long segment de l’antique muraille, la Villa est l’un des meilleurs exemples d’architecture cossu du XVIIIe siècle frioulan. La résidence noble domine le versant oriental de la colline, avec un jardin-belvédère qui s’ouvre vers les collines morainiques et la plaine frioulane.

L’église de Santa Maria della Fratta

Elle remonte à 1348 et elle est située à côté de la muraille médiévale. Son abside contient l’une des plus anciennes tours de la ville. Sur la façade du XVe siècle, le portail est surmonté d’une lunette avec un bas-relief de Giorgio da Carona (1476). Un fragment de fresque du XVe siècle avec une scène de Chasse au faucon est niché à l’intérieur.

Visitez le site

http://www.museosandaniele.it/ita/territorio/05SM.html

Le belvédère et l’escalier panoramique

Un parc public offrant une vue panoramique sur les collines morainiques se déploie en face de l’église de San Daniele et de Villa Ticozzi. Le belvédère en pierre dérivant des ruines de l’une des deux tours de garde antiques, et qui au XVe siècle dominait la partie orientale du jardin du château, est un excellent point d’observation.

Le sanctuaire Madonna di Strada

Construit après un miracle au XVIIe siècle, il abrite le retable de la Madone peinte en 1506 par Pellegrino da San Daniele. C’est l’une des plus intéressantes constructions baroques du Frioul. La façade a été transformée en 1901 d’après le projet de D’Aronco.

Visitez le site

http://www.museosandaniele.it/ita/territorio/06MdS.html